De Saint Malo à Plymouth

THE TRANSAT Bakerly

Bonjour à tous,

 

Comme annoncé dans la précédente Newsletter, les Pen Duick se sont tous retrouvés à St Malo pour ensuite accompagner Loïck Peyron sur Pen Duick II en route pour le départ de THE TRANSAT Bakerly qui aura lieu le 2 mai prochain à Plymouth en direction de New York.

La présence des Pen Duick réunis devant les remparts a attiré beaucoup de monde comme en parle si bien Jean-Pierre Couteleau sur le site de l'Association, visionnez la vidéo vue d'hélico du départ (Les Pen Duick à St Malo).

Gérard Petipas très entouré a fait les honneurs des bateaux à Monsieur Laurent Mignon (directeur général de NATIXIS et membre du comité directeur de BPCE) ainsi qu'à Chantal Petrachi (directeur de la communication du Groupe Banque Populaire, notre mécène).

Départ des Pen Duick de St Malo

Dès leur arrivée à Plymouth j'ai reçu un premier témoignage de Philippe Segretain, puis rapidement un second de JY Le Huédé, deux adhérents qui avaient embarqué sur Pen Duick VI, les voici :

 

""

La Transat, l'aventure continue pour les Pen Duick.

I° Saint Malo.

Il faut bien le poids des récits que racontent les remparts de Saint Malo, mémoire de cette cité navale, pour que fusionnent, bassin Vauban, la promesse d'une aventure exceptionnelle et une sympathique kermesse. Les bateaux d'abord, ces exceptionnelles machines à survoler la mer, sur deux ou trois coques, aux couleurs de leurs marques, ou de leurs associations.

C'est la France des entreprises et celle de leurs militants qui confient leurs images et leurs ambitions à une vingtaine de femmes et d'hommes, simples, disponibles aux questions des visiteurs mais déjà dans la course.

Une foule de visiteurs respectueux, des coques, des mâtures, des pavillons. Un vent 3 à 5nds nordet sur le bassin pour rappeler à chacun qu'il s'agit de mer et de vent, la météo impose une ambiance sportive.

Une autre rupture marque chacun : sur le quai chaque skipper au départ dit sous son portrait, en quelques mots, sapassion et explique sa pris de risque, et Eric Tabarly est régulièrement cité, ni comme un mythe ou un modèle mais comme l'homme qui a emmené ces deux femmes et ces quinze hommes sur ce quai, à quelques heures du départ, aux derniers réglages. Et pour marquer cette affiliation d'un métier à un homme et à une aventure d'architecte naval, de constructeur et de marin, Pen Duick III, et V, et le VI qu'Eric mena à la victoire en 1976, sont à l'entrée du bassin, à coté de Pen Duick II, le bateau mythique de la première victoire en 1964. Loïck Peyron, qui fut, lui trois fois vainqueur de cette course, va le mener non pas à Newport cette fois, mais à New York, 150 miles de plus. Cinquante ans, et plusieurs mutations technologiques les Pen Duick des Ultimes, Imoca et autre Classe 40, deux bonnes semaines pourront les séparer à l'arrivée, mais le même respect de ces bateaux et de leur skipper les unissait dans le regard des malouins.

Devant l'Hôtel de Ville, le Maire et les représentants de l'organisation surent trouver les mots pour lier un récit, fondateur pour nous tous, et l'audace des coureurs.

Et aux terrasses voisines la gentillesse des skippers rappelle qu'il est encore des sports ou excellence rime avec simplicité.

II° Warm Up.

C'est à 20h05, entre le Môle et le bateau comité, que Noblesse oblige, les Pen Duick franchirent en premier la ligne de départ, alignés, le VI avec à son tribord, le II, deux anciens vainqueurs bord à bord, le III, puis le V, tous tribord amures, au près, pour ce "tour de chauffe" qui amène les concurrents à Plymouth, à 130 miles dans le 320.

En quelques minutes le VI était à 9,5 noeuds, joie de cette vibration active sous Yankee et Trinquette, Grand Voile et Artimon. Le skipper a superbement joué les trajectoires et virements qui nous ont mis sur la ligne à l'heure dite, il félicite gentiment son équipage, et alors sur bâbord, sans bruit, Macif, Sodebo, et Actual, crédibilisent le nom de leur catégorie, Ultime, et nous laissent sur place. Hors de l'eau, impressionnants de taille, de légèreté, élégants dans leur appui sur bâbord, et déjà loin. Oui quarante à cinquante ans nous séparent.

Il nous a fallu 24 heures sur le VI, bientôt rejoint par le II puis le III pour atteindre Plymouth, une belle nav' bout au vent, mer peu agitée à agitée, vent NE puis NNW force 4. Les quarts de nuit, sympatiques, furent frais, et un changement d'écoute de Yankee anima cette nuit.

Certes Plymouth nous attendait et les Pen Duick accostent dans Barbican, Sutton Harbour, un quartier de marins, et une marina entourée de ruelles anglaises aux pubs animés, mais c'est Saint Malo qui a su trouver le style pour ce premier départ.

""

""

Les Pen Duick amarrés au quai historique Barbican (XVIème siècle) sont l'attraction des habitants de Plymouth.

Depuis leur arrivée les visites s'enchaînent : étudiants de l'académie de marine, de l'école d'architecture navale, écoliers et lycéens.

Avec pédagogie les skippers Simon et Matthieu font découvrir les bateaux mythiques à ces jeunes anglais qui pour beaucoup apprennent l'existance d'Eric Tabarly.

Visite ou plutôt pélerinage des jeunes équipiers ou préparateurs des bateaux de la Transat, dont certains évoquent leurs lectures des exploits d'Eric et la naissance de leur passion pour la mer.

Visite protocolaire du Consul de France à Plymouth qui reviendra en famille ce week end.

Sur le quai les plus anciens se souviennent des Pen Duick et d'Eric Tabarly et avec un grand sourire nous leur expliquons que Pen Duick II et VI + Tabarly + Loïck Peyron = Five victories in the Transat.

No comment !

""

Souhaitons "bon vent" à tous ces marins.

Je ne doute pas de recevoir d'autres témoignages à vous faire partager dans une prochaine communication, mais vous pouvez consulter le site internet de l'Association qui est régulièrement mis à jour http://www.asso-eric-tabarly.org/

 

Pour ceux qui ne seraient pas encore à jour de leur adhésion 2016 c'est ici ( Renouvellement ).

 

A très bientôt,

 

Denis



RGPD
Vous recevez cette newsletter car vos coordonnées se trouvent dans la base de données de l'Association Eric Tabarly.
Nous vous informons que ces données ne sont communiquées à aucun tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données.
Vous pouvez également vous désabonner.